Que dit votre enfant?

Pourquoi mon enfant a mal à la tête?

Votre enfant a mal à la tête, avec une sensation de vertige ou des nausées et vomissements, ces symptômes peuvent être causés par des troubles visuels. Il s’agit généralement d’un trouble réfractif, une pathologie oculaire qui nécessite le port de lunettes, ou d’une altération des mouvements oculaires.

Mentionnez ces troubles au pédiatre, qui pourra vous orienter vers un contrôle ophtalmologique pour des examens complémentaires.

Les troubles oculaires déclencheurs

Il existe trois types de troubles visuels fréquents qui peuvent notamment être en cause lorsque ces symptômes se font ressentir chez l’enfant : la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme.

La myopie peut donner des maux de tête

La myopie est une pathologie ophtalmique qui provoque une vision de loin floue. À cause de cette vision diminuée à distance, l’enfant a tendance à plisser les yeux pour améliorer sa vue. Il risque également de tenir les livres plus près de ses yeux et de s’approcher des écrans. Toutes ces habitudes fatiguent l’œil et peuvent provoquer des maux de tête.

Au contraire, une myopie trop fortement corrigée peut également provoquer des douleurs au niveau de la boîte crânienne. Un examen de la vue poussé est donc indispensable.

L’hypermétropie et les migraines ophtalmiques

Lorsqu’une personne est atteinte d’hypermétropie, son cerveau a tendance à beaucoup compenser le défaut de vision. Il s’agit donc d’un trouble visuel qui peut passer longtemps inaperçu. Généralement, une longue période de lecture ou d’ordinateur peut déclencher les premiers symptômes.

L’astigmatisme : migraines, vertiges et vomissements

L’astigmatisme trouble à la fois la vision de près et de loin. Il est lié à une déformation de la cornée. Les symptômes migraineux sont fréquents, le cerveau devant constamment compenser la vision. 

Traiter les symptômes grâce au traitement adapté

Lorsque vous voyez votre enfant souffrir de maux de tête, vous n’avez qu’une envie : le soulager! Nous connaissons en effet tous cette sensation douloureuse de battement dans les tempes, de barre à l’arrière du crâne, de gêne dans les cervicales ou de pulsations sur le côté de la tête. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est désagréable.

Le premier réflexe est d’évaluer la fréquence des crises. Si les douleurs ne sont pas accompagnées d’une congestion nasale (sinusite), d’une déshydratation ou d’un manque de sommeil et qu’elles reviennent régulièrement, alors il peut s’agir d’un trouble de la vision. 

Un rendez-vous chez le pédiatre de l’enfant ou chez l’ophtalmologue pour qu’il diagnostique précisément la pathologie permettra de choisir la bonne correction optique. Ces crises douloureuses ne seront alors plus qu’un mauvais souvenir.

Maladies liées