Que fait votre enfant?

Mon enfant se frotte les yeux

Votre enfant se frotte les yeux, il est important de lui apporter des solutions pour le soulager. Découvrez comment traiter ce symptôme.

Si votre enfant se frotte fréquemment les yeux, cela peut traduire un inconfort ou un effort visuel important. Cette sensation est souvent liée à une vision floue provenant d’un trouble réfractif non corrigé. Ce geste peut également être lié à une irritation oculaire locale, comme une sécheresse, une inflammation locale ou une réaction allergique. Nous vous proposons de comprendre les différents troubles qui causent ce symptôme. 

La sécheresse oculaire

Grâce à un film lacrymal composé de trois couches : muqueuse, aqueuse et lipidique, nos yeux sont quotidiennement protégés des facteurs environnementaux externes. Lorsque l’une de ces trois couches est touchée, cela peut provoquer une sécheresse oculaire. La plupart du temps, cette sécheresse est bilatérale, elle est provoquée par une humidification insuffisante des structures antérieures de l’œil, de ce fait l’enfant peut avoir tendance à frotter ses yeux. 

Il y a plusieurs façons de dépister l’irritation des paupières et les yeux secs. Vous pouvez faire attention à la bonne fermeture des paupières de l’enfant durant le sommeil. Il existe par ailleurs des tests pour évaluer la quantité et la qualité des larmes afin de vérifier l’état de sécheresse oculaire. L’ophtalmologue peut effectuer un test d’acuité visuelle à l’enfant et inspecter les signes d’irritation des paupières. L’utilisation de larmes par gouttes fluorescentes par un spécialiste de la vue est un bon indicateur : plus la coloration est marquée, plus la sécheresse des yeux est importante. 

L’allergie oculaire 

Nos yeux sont constamment en contact avec le monde extérieur, ils sont donc favorables aux allergies oculaires. Si l’enfant a les yeux rouges, irrités avec un larmoiement important, il est important de consulter un ophtalmologue. Dans un premier temps, afin de soulager l’enfant, il est possible d’appliquer des compresses d’eau froide au niveau des yeux. L’utilisation du sérum physiologique peut permettre de soulager la gêne et l’irritation. 

Dans le but de découvrir la cause de l’allergie, un bilan allergologique peut-être effectué, en fonction du résultat, il sera possible de réaliser une désensibilisation. Si l’allergie est en relation avec le rhume des foins, il sera intéressant de connaître le pollen responsable de l’allergie afin d’adapter le traitement. 

L’astigmatisme 

L’astigmatisme est un défaut visuel réfractif caractérisé par une irrégularité de la cornée. Il est possible de détecter si l’enfant est astigmate à l’aide d’un examen réalisé par un ophtalmologue. Le port des lunettes avec des verres correcteurs permet de corriger l’astigmatisme chez l’enfant. 

L’hypermétropie 

L’enfant se plaint de maux de tête et il a du mal à distinguer les objets proches de lui? Cette fatigue oculaire lui donne une sensation de brûlure dans les yeux? Ces symptômes peuvent être les signes d’une hypermétropie.

Afin de soulager les yeux de l’enfant, il est important consulter un ophtalmologue. Celui-ci pourra effectuer un examen ophtalmologique de l’acuité visuelle, puis de la réfraction. Tout comme la myopie et l’astigmatisme, dépister l’hypermétropie avec une prise en charge précoce permet d’éviter une amblyopie. 

La myopie

Si l’enfant se frotte les yeux, plisse les yeux quand il fixe en objet à distance, il est possible que sa vision de loin soit affectée. La myopie se développe de plus en plus jeune chez les enfants depuis l’utilisation des écrans. 

L’hérédité constitue également un facteur de risque. Si les parents de l’enfant sont myopes, il a 8 fois plus de risque de développer une myopie. Parmi les différents traitements, le plus courant sera de corriger la myopie à l’aide de verres correcteur.

Maladies liées