Que fait votre enfant?

Votre enfant cligne souvent des yeux

Votre enfant cligne souvent des yeux, il existe différents problèmes oculaires liés à cet inconfort visuel

Votre enfant cligne souvent des yeux ? Cela peut se traduire par un inconfort ou un effort visuel important, qui peuvent être liés à différents problèmes oculaires : l’allergie oculaire, la sécheresse oculaire, la conjonctivite, la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme.

L’allergie oculaire 

Parmi les symptômes associés à l’allergie oculaire chez l’enfant, on retrouve : la rougeur oculaire, le larmoiement, le gonflement des paupières et la sensation de démangeaison. 

Il y a plusieurs façons de traiter une allergie oculaire. La première est de ne pas entrer en contact avec l’allergène responsable, en évitant par exemple d’aérer en période de pollinisation. Il existe également des collyres et des traitements à base d’antihistaminiques. 

Il est aussi possible d’effectuer un bilan allergologique afin de découvrir l’agent responsable de l’allergie et éventuellement effectuer une désensibilisation. Un bilan négatif ne signifie pas forcément qu’il ne s’agit pas d’allergie. Certaines formes d’allergie sont localisées uniquement à l’œil et n’ont pas d’autres manifestations.

La sécheresse oculaire 

Plusieurs symptômes sont liés à une sécheresse oculaire. L’enfant cligne souvent des yeux, il a une sensation de corps étranger ou de grain de sable dans les yeux. Il se plaint de démangeaisons ou encore, il a une vision floue ou une sensibilité accrue à la lumière. 

Des gestes simples peuvent diminuer les symptômes de sécheresse oculaire. Par exemple à l’aide d’un humidificateur d’air qui permet d’humidifier l’air trop sec dans une pièce. Ou encore de protéger les yeux de l’enfant au moyen de lunettes solaires lors d’exposition au soleil et une hydratation suffisante.  

La conjonctivite 

Il existe principalement trois types de conjonctivites

  • La conjonctivite virale : très fréquente chez l’enfant, elle touche souvent les deux yeux en même temps et s’accompagne de sécrétions claires et limpides. 
  • La conjonctivite bactérienne est beaucoup moins fréquente et elle affecte généralement qu’un œil. 
  • Puis la conjonctivite allergique qui touche les deux yeux et est fréquemment liée à la saison des pollens. 

Les traitements sont différents en fonction du type de conjonctivite, une conjonctivite virale se soigne avec des compresses d’eau froide et des collyres lubrifiants et/ou antiseptiques. Pour une conjonctivite bactérienne, le pédiatre de l’enfant peut prescrire des collyres antibiotiques et/ou anti-inflammatoires. Enfin, pour une conjonctivite allergique, il est possible d’administrer des collyres antiallergiques ou des médicaments antihistaminiques à prendre par voie orale. 

La myopie 

Un enfant qui cligne souvent des yeux peut également être la conséquence d’une myopie. Ce problème est plus fréquent chez les adolescents, mais il se développe de plus en plus chez les jeunes enfants. Il se caractérise par un œil trop long, qui implique la formation d’une image floue en avant de la rétine. Votre enfant plisse les yeux quand il regarde au loin? Il est possible que sa vision de loin soit affectée et donc qu’il développe une myopie.

Il existe différents traitements pour corriger une myopie : 

  • Des verres correcteurs : votre ophtalmologue peut prescrire le port de lunettes avec l’utilisation de verres correcteurs. 
  • Porter des lentilles de contact, suivant l’âge de l’enfant, peut également être une solution. 
  • Des gouttes oculaires, permettant de ralentir la progression de la myopie.
  • La chirurgie ophtalmique, rendue possible à l’âge adulte, permet de diminuer la courbure de la cornée et, de ce fait, proposer une solution à long terme.

L’hypermétropie

L’hypermétropie est l’inverse de la myopie. Ce trouble de la vue est particulièrement fréquent chez les enfants, car l’œil est plus petit. L’hypermétropie affecte la vision de près et survient lorsque l’œil est trop court ou que sa cornée et son cristallin sont trop plats. 

Il existe plusieurs façons de corriger l’hypermétropie en fonction du degré de correction. Il est notamment possible de corriger l’hypermétropie grâce au port de lunettes, permettant à l’enfant de voir à nouveau de près, et d’avoir une vision plus nette.  

L’astigmatisme 

L’astigmatisme est très souvent associé à une myopie ou une hypermétropie. C’est un défaut visuel réfractif caractérisé par une irrégularité de la cornée. La cornée est déformée : à la place d’être régulière comme la surface d’un ballon de football, elle prend la forme d’un ballon de rugby. 

Il est possible de détecter l’astigmatisme à l’aide d’un examen de l’acuité visuelle, puis de la réfraction. Pendant cet examen, l’ophtalmologue va appliquer des gouttes cycloplégiantes dans l’œil de l’enfant afin de paralyser temporairement le pouvoir de mise au point de l’œil et donc son accommodation. 


Un dépistage et une prise en charge précoce des troubles réfractifs est indispensable chez l’enfant, pour éviter une amblyopie. Il est de ce fait important de faire contrôler le plus tôt possible et régulièrement la vue de l’enfant chez un ophtalmologue.

Maladies liées