Découvrez les maladies de la vue

La diplopie

Qu’est-ce que la diplopie ?

Diplopie signifie vision double.

Il existe deux types de diplopie. La première peut survenir lorsque les deux yeux sont ouverts, et disparaître lorsque l’on cache l’un ou l’autre œil. On parle alors de diplopie binoculaire, qui est liée à une perte du parallélisme des deux yeux, avec déviation d’un œil (strabisme).

Cette déviation peut être due, entre autres …

  • à un problème neurologique (par exemple une paralysie partielle de l’un des trois nerfs responsables des mouvements des yeux),
  • à un problème musculaire (par exemple l’inflammation d’un des six muscles permettant les mouvements des yeux),
  • à un problème dans l’orbite, la structure osseuse qui contient l’œil et les muscles qui le font bouger (par exemple une inflammation ou une tumeur).

En cas de strabisme chez l’enfant, très rapidement le cerveau ne tient plus compte de la perception de l’image déviée, ce qui supprime la vision double. Le risque est alors que le cerveau néglige l’apprentissage de la vision avec l’œil dévié, provoquant une mauvaise vision, c’est-à-dire une amblyopie.

La vision double peut aussi être présente non seulement les deux yeux ouverts, mais persister lorsque que l’on cache un œil. Il s’agit alors d’une diplopie monoculaire, qui est due à une altération du passage des rayons lumineux à travers les milieux transparents de l’œil, comme un trouble réfractif (un astigmatisme en particulier), une opacité de la cornée ou du cristallin (cataracte).

Quels sont les signes ?

Le patient décrit une vision double, soit pour toutes les distances, soit uniquement en vision de près ou de loin. Comme expliqué plus haut, la vision double peut disparaître ou non en cachant un œil. En cas de diplopie binoculaire, la déviation des yeux (strabisme) peut être visible ou non. En cas de diplopie monoculaire, le plus souvent, aucune anomalie n’est visible à l’œil nu.

Quels sont les moyens de dépistage ?

Une diplopie doit être prise en charge sans délai, afin d’en déterminer la cause et d’éviter l’installation d’une amblyopie chez l’enfant.

Le diagnostic nécessite un examen ophtalmologique, souvent associé à un examen orthoptique en cas de diplopie binoculaire. Selon les cas, des investigations complémentaires, comme des examens de laboratoire ou une imagerie, peuvent être nécessaires.

Comment traiter une diplopie ?

Une diplopie monoculaire peut souvent être résolue par la prescription de lunettes.

Une diplopie binoculaire peut être soulagée par des prismes, qui permettent d’aligner les images décalées, par le port d’une occlusion (patch) sur l’œil dévié si une correction par prisme est impossible, ou par un réalignement chirurgical des yeux.